EDOUARD PHILIPPE A DÉMISSIONNÉ DE SON POSTE DE PREMIER MINISTRE

Son maintien au poste de Premier ministre était le gros point d’interrogation du remaniement annoncé. Le nom de son remplaçant n’est pas encore connu.
Partira, partira pas? La grande spéculation autour du départ d’Edouard Philippe connaît un début de réponse: après avoir passé plus de trois ans à Matignon, il a démissionné de son poste, a annoncé l’Élysée dans un communiqué ce vendredi matin. « Un nouveau Premier ministre sera nommé dans les prochaines heures », a précisé l’Élysée peu après.

« M. Édouard Philippe a remis ce jour la démission du gouvernement au président de la République, qui l’a acceptée. Il assure, avec les membres du gouvernement, le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination du nouveau gouvernement », peut-on lire dans le communiqué de l’Élysée.

Trois ans « en commun et en confiance »
Au cours d’un entretien ce jeudi, « le président de la République et le Premier ministre ont établi un constat partagé quant à la nécessité d’un nouveau gouvernement pour incarner une nouvelle étape du quinquennat, un nouveau chemin », a indiqué l’entourage du chef de l’État à BFMTV.
« Au cours de cet entretien chaleureux et amical, le président a remercié le Premier ministre pour le travail accompli ensemble depuis trois ans, en particulier les importantes réformes conduites pour la modernisation du pays et la préservation de notre modèle social », a poursuivi cette même source. Ce travail a été « accompli en commun et en confiance, dans une parfaite loyauté ».

Philippe bientôt de retour au Havre?
Cette décision intervient après la crise du coronavirus, au cours de laquelle le gouvernement a été très critiqué, et la déroute de LaREM aux municipales.

Mais malgré ces actualités récentes, les Français avaient à plusieurs reprises déclaré leur soutien à Edouard Philippe dans différents études d’opinion. Selon le dernier sondage Elabe pour BFMTV, 57% des Français interrogés souhaitaient maintenir Edouard Philippe dans ses fonctions de Premier ministre.

Réélu au Havre lors du second tour des élections municipales fin juin, Édouard Philippe avait abordé la question de son avenir durant la campagne. « J’entends bien redevenir maire dès lors que je ne serai plus Premier ministre », avait-il expliqué dans un entretien à Paris-Normandie. « Je vous le dis: si les électeurs me font confiance, je serai de retour au Havre. Au plus tard en mai 2022, mais peut-être beaucoup plus tôt. » C’est finalement vers ce second scénario qu’on s’oriente.

@bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *